La gestion des animaux est assortie des particularités d’une collection vivante : gestion sanitaire et démographique (planification des naissances, placement des animaux en surplus…), maîtrise des contraintes liées à la présentation au public et à l’accueil des visiteurs. Une attention particulière est accordée aux espèces en voie d’extinction, dont les parcs zoologiques sont parfois le dernier refuge.


La gestion d’animaux sauvages

Présenter des animaux sauvages au sein de groupes sociaux équilibrés, implique d’importantes contraintes. Les vastes enclos de la Réserve Zoologique de la Haute-Touche ne peuvent permettre de garder les nombreuses naissances qui ont lieu chaque année ou d’accueillir l’ensemble de la population d’une espèce animale menacée et garantir sa préservation.

Pour chaque espèce, les animaux sont donc conservés sur plusieurs sites et régulièrement, des échanges de reproducteurs sont réalisés avec d’autres parcs zoologiques. Ces échanges permettent de favoriser le brassage génétique de la population entre sites de conservation. Les transferts d’animaux s’effectuent à titre gratuit, à des fins de reproduction ou de présentation.

La Réserve Zoologique de la Haute-Touche est membre de l’EAZA (Association Européenne des Zoos et Aquariums). Les plus de 300 établissements zoologiques européens adhérents à l’EAZA répondent à un cahier des charges qui les engage notamment à respecter des modalités de gestion concertée pour les espèces sauvages qui leurs sont confiées.

Au sein de l’EAZA, les espèces animales les plus menacées sont gérées par des EEP (Plan Européen d’Elevage) coordonnés par les spécialistes de chacune des espèces concernées. La Haute Touche accueille ainsi 23 espèces EEP comme le cheval de Przewalski, le markhor, le Dhôle, le Tigre de Sumatra ou encore le Guépard. Chaque responsable de programme détermine les orientations de gestion de l’espèce (ou groupe d’espèces) dont il a la charge.

Certaines espèces font l’objet de stud-books européens (European Stud-Books ou ESB) qui permettent d’inventorier et de suivre l’ascendance des individus de la population captive. 17 espèces présentes à la Haute Touche font l’objet d’ESB dont les bouquetins de Nubie que le gestionnaire de collection de la Réserve gère depuis 2011.

EAZA (Association Européenne des Zoos et Aquariums)