Naissances de quatre suricates à la réserve

Naissance

09.03.2016

Nés le 11 mars 2016, quatre jeunes suricates viennent agrandir la famille de cette petite mangouste africaine présentée à la Réserve Zoologique de la Haute-Touche.


Naissances de jeunes suricates
Cet évènement, attendu avec quelque peu d’impatience, survient quelque mois après la formation de notre nouveau groupe de suricates.

Une femelle peut avoir entre 2 et 5 jeunes par portée, généralement une fois par an, après une gestation de 11 semaines. Les petits naissent les yeux et les oreilles fermés. Ils ne sortiront du nid qu’entre 2 et 3 semaines, et n’ont donc pas encore sorti leur petite frimousse à l’air libre, restant à l’abri et au chaud dans leur loge de nuit. La maman s’occupe parfaitement de ses petits et ne les laisse à la surveillance du père que le temps d’aller chercher à manger.

Les suricates
Les suricates sont de petits mammifères carnivores qui vivent dans le sud de l’Afrique (Afrique australe). Ils ne sont actuellement pas menacés d’extinction grâce à l’existence de plusieurs aires protégées d’Afrique du Sud, où ils vivent et se reproduisent.

De nouvelles naissances en 2016
L’année 2016 débute sous de bons augures après les naissances, en janvier, d’un jeune mâle addax, représentant d’une espèce extrêmement rare d’antilope africaine du Sahara, d’une femelle cobe à croissant, antilope de marais et, en février, de plusieurs maras (lièvres de Patagonie), pécaris à lèvres blanches (Cochon sauvage d’Amérique du Sud) et chèvres naines.

Avec le retour des beaux jours, de très nombreuses naissances sont encore à attendre…